ESPRI – le jeu de rôle féérique et post-apocalyptique

Où Trajan parle brièvement d’un jeu croisé à la convention Eclipse XV.

Avant-propos : cette année j’ai été à la convention Eclipse, je crois la plus grande convention de jdr de l’ouest de la France, et j’ai eu l’occasion de jouer à jeu nommé ESPRI qui a le bon gout d’être publié en Creative Commons (CC-BY-NC-ND). Je vous met là la présentation du jeu par son auteur sur l’accueil de son site :

ESPRI est un jeu de rôle féérique et post-apocalyptique vous proposant d’arpenter un monde dévasté par le climat pour tenter, si ce n’est de le réparer, au moins d’y germer les graines de l’espoir.

[...]

Au fil du jeu, qui se veut initiatique, vous découvrirez comment se forment et se maintiennent des sociétés, pourrez fonder les vôtres et les mener à la grandeur ou à l’extinction. Vous apprendrez à mesurer et prévoir les conséquences de vos actes et de vos choix sur le milieu, à jauger les rapports et les liens entre le terrain, les plantes, les animaux et les autres créatures, pour les renforcer, les utiliser ou les détruire. De la roche-mère aux champignons, en passant par la terre et la pluie, l’écologie n’aura plus de secrets pour vous.

En sortant de ma partie, j’avais été tellement emballé par le jeu et le scénario que j’ai demandé à l’auteur si je pouvais avoir de quoi le masteriser à mon tour, et début septembre j’ai finalement pu le faire. En échange, j’avais promis un compte rendu de partie que j’ai juste mis un peu plus d’un mois à rédiger…

Avant de lire ce récit de partie, je vous encourage à lire celui de la partie que j’ai joué à la convention Eclipse de 2018. Je fais partie de la seconde table, celle qui s’est un peu moins bien passée, et de fait, nous étions tous très fatigués. Le modèle suivi sera grosso-modo celui recommandé par le collectif de la communauté de Courants Alternatifs.

I. Scénario : Le Choix du Crabe, 11 septembre 2018
Chez l’un des joueurs, quelque part en Bretagne

Pitch : le village de Lefar, à proximité de l’école, a demandé de l’aide. La communauté a plusieurs fois été attaquée par un crabe géant. Les habitants estiment qu’il s’agit d’une Chimère et, dans tous les cas, n’ont pas les moyens de gérer un tel problème. Les Gardiens sont envoyés pour étudier la chose et prendre les mesures nécessaires. Evidemment, l’affrontement frontal est déconseillé, Chimère ou pas.

II. Contexte et objectifs de la partie, description de la table

J’avais deux objectifs : faire découvrir ce jeu à des ami·es et voir s’il est maitrisable par quelqu’un d’autre que son auteur, pour pouvoir l’aider à améliorer son jeu en lui apportant un regard extérieur. La table était constitué d’un vétéran du jdr, adepte de D&D ; une narrativiste qui a quitté le groupe de pathfinder parce que le cadre dirigiste ne lui convenait pas (je dis ça comme un compliment, c’est important de connaître ses envies et de les respecter) ; notre MJ de pathfinder que je n’ai que rarement vu jouer, du coup ; un parfait novice qui a bien voulu tenter de l’expérience. Je pense que comme panel, on était pas mal ! Ah, et moi : un joueur qui aime bien que les systemes de règles soient clairs et précis mais qui préfèrent quand on en n’a pas besoin. A noter, nous avons commencé tard (~21h) et je savais que passé minuit je perdrais des joueurses, donc j’avais beaucoup moins de temps que lors des session de l’auteur en convention, qui durent plutôt 5h.

III. Eléments pertinents de la narration

3h de jeu, pas le temps de lambiner. J’explique l’univers un peu sur les chapeau de roues, heureusement que l’ère du temps joue en ma faveur, je n’ai besoin d’expliquer à personne pourquoi le monde est complètement parti en vrille quand il n’y a plus eu d’abeilles. Pour le système, j’explique uniquement comment on résout les actions, et la possibilité d’utiliser les liens et le champs lexical. Chaque joueurse lit son historique à voix haute, regarde les relations que lui unit aux autres personnages. La tendresse a très bien été jouée par l’un·e des joueurses, je suis vraiment content de ce que donne les liens pré établis sur la feuille de perso (une recommandation que j’avais faite dans le debrief de la partie à Eclipse).

Contrairement à la partie que j’ai jouée, j’ai tenu à montrer l’école en RP. Je ne l’ai pas vu décrite dans l’univers alors je suis parti sur un genre de Poudlard druidique. L’une des joueuses m’a dit après coup que j’avais peut-être un peu trop forcé sur la féérie, c’est vrai que commencer un scénario post-apo par “vous etes dans une grotte avec un soleil miniature et de la verdure”, ça peut mettre la mauvaise ambiance. Cela dit j’ai estimé important que les personnages voient leur mission leur être expliquée, pour être sûr que tout le monde ai bien compris la même chose (et éviter ainsi que le groupe parte dans une mauvaise direction comme ce que j’avais vécu).

Les joueurses ont très vite capté le scénario, ce qui m’arrangeait bien, je n’ai pas eu besoin de leur donner les indices de force. Je pense que je n’ai exploité que la moitié du scénario à peine, si j’avais eu 2h de plus, j’aurais introduit d’autres PNJs (Pâris et les autres), mais je suis très satisfait de la manière dont la partie s’est conclue (résolution pacifique après que les joueurs aient très bien compris les conséquences de leurs actions).

IV. Eléments pertinents hors de la narration

Avec le recul je pense que je n’ai pas fait faire assez de jet et/ou pas assez difficiles. La durée de la partie joue aussi beaucoup. Sur les 20 gemmes des joueurses, je crois qu’iels n’en ont dépensées que 5… Du coup toute la partie climat chaotique est passée à l’as, et je crois pas que les joueurses aient ressenti une grande pression de l’attrition de ressource. Ce serait carrément méta, mais peut-être envisager de retirer des gemmes en cas de partie courte ?

Comme je savais qu’on avait peu de temps et que le scénario est possible sans combat, et que j’ai été un peu mitigé vis a vis de la magie lors de ma partie, j’ai prévenu les joueurses qu’on ferait pas de magie et que je leur expliquerais le combat si absolument nécessaire, mais que le système de combat, bien qu’intéressant par sa diversité stratégique (ça change du “j’attaque avec ma hache” de pathfinder), est un sous-systeme différent du reste et assez complexe. Je savais que ça ne serait pas du gout de tou·tes à ma table.

V. Points à améliorer

En ce qui concerne ma maîtrise : quand je joue avec un débutant complet, faire un effort particulier pour mieux différencier les différents PNJ, au moins les premiers. Cela semble avoir confondu un peu le joueur. Fort heureusement le scénario se prêtait à une pause et les PJ ont tracé, mais je pense que si j’avais voulu exploiter tout le scénario, il m’aurait fallu deux fois plus de temps. Estimer le temps que prend un scénario a toujours été un de mes problèmes…

En ce qui concerne le jeu, comme je n’avais pas accès à l’intérieur de l’esprit (haha) de l’auteur, j’ai été confronté à un tas de petits problèmes qui devraient être résolus avant qu’on puisse dire aux mjs du monde entier qu’iels peuvent s’emparer du jeu :

  1. j’ai eu des retours assez mitigés sur les visuels, je pense que la clé est la tension entre le post-apo et le féerique. Surtout que les visuels à portée des joueurses sont juste le plateau (qui est chouette) et les feuilles de personnage (qui ont plusieurs problèmes à mon avis)
  2. Contrairement à mon initiation à moi, j’ai décidé de montrer l’école éponyme aux joueurses, et en l’absence de description que j’ai pu trouver sur le site, je pense que j’ai fait un mix entre Poudlard et Ocarina of Time. Pas du tout de post-apo donc, et comme c’est la première scène, ça a posé le mauvais ton pour la partie. Un genre de faux départ qu’il a fallu rattraper. Donc il faudrait décrire ESPRI dans le lore.
  3. Autre manque dans le lore / les règles : que se passe-t-il quand une nymphe rejoint le centre de la piste ?
  4. Pour une initiation, et particulièrement en convention peut-être, je pense qu’il serait bénéfique de prévoir une feuille A5 ou A4 par Nymphe pour expliquer brièvement qui c’est, qui elle choisit comme gardien, son essence et son anathème, et une jolie illustration…. un genre de guide RP à distribuer aux joueurses
  5. trois problèmes purement techniques : le tableau d’évolution du climat est un jpg, alors qu’on pourrait proposer un fichier excel ; les feuilles de perso s’impriment mal sous chrome, il suffit surement de juste mettre un avertissement sur le site ; la piste des nymphe bouffe une encre de malade à imprimer, ça peut être sympa de proposer une piste allégée

VI. Ressentis et bilans personnels

Excellente partie ! Je suis très mauvais pour écrire des scénarios d’enquête, et celui-ci en est un très bon, donc j’adore. Le système n’est finalement pas tellement rentré en jeu vu que j’ai fait faire peu de “jet”, mais il a été assez vite compris. En revanche j’ai l’impression qu’il échoue à susciter de la tension sur des parties courtes, mais tous les scénarios n’ont pas besoin de faire ressentir aux joueurses qu’ils vont en chier.

Je compte recommencer bientôt, et essayer de masteriser sur Roll20 !

Leave a Comment


NOTE - You can use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>